Accueil Société

Les quartiers ravagés par les inondations sont souvent les plus pauvres

A Verviers, les revenus les plus bas se concentrent à Hodimont et en Pré Javais, deux coins de ville populaires accrochés aux berges de la Vesdre. Plus on s’en éloigne, plus les revenus sont élevés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Le constat est identique dans toute la vallée de la Vesdre : les inondations meurtrières et ravageuses de la mi-juillet ont d’abord frappé les quartiers les plus populaires voire les plus pauvres des villes et communes traversées par les eaux. Ce n’est pas une surprise pour ceux qui connaissent les lieux : les maisons ouvrières s’alignent le long de l’eau, de Dolhain aux portes de Liège, là où se trouvaient et se trouvent encore les entreprises pourvoyeuses d’emplois, tandis que les « beaux quartiers » ont pris leurs aises sur les collines, à l’abri des flots.

Simplisme digne de la lutte des classes ? Voyez plutôt la carte ci-dessous (les données indiquées concernent le revenu brut annuel). Elle porte sur Verviers, mais d’autres réalisées par le centre d’études d’Ecolo sur base des statistiques officielles montrent le même phénomène.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Visiteur, lundi 23 août 2021, 9:06

    Marre de cette stigmatisation qui renforce les discriminations.... Meme si, incontestablement, sur le plan sociologique, il y des quartiers plus riches et des quartiers plus pauvres, il est inutile que les journalistes insistent sur cette réalité. Il serait plus stratège de parler de solidarité, du mieux vivre ensemble et inviter la population à se mélanger...l homogénéité et l entre-soi nuit en tout.... il y a quelques années, un sociologue relatait que c 'était dans des quartiers "bobos, friques...tous les mêmes..."que le taux de suicide était le plus important?????comme quoi... Il en est de même dans les classes...des parents et certains enseignants n ont toujours pas compris qu il était plus rentable de constituer des classes hétérogènes ( bons et moins bons élèves) pour la stimulation réciproque.....pourtant cela a été prouvé scientifiquement...

  • Posté par firre genevieve, vendredi 30 juillet 2021, 18:57

    Bonsoir, - je suis dans un ''bled'' ravagé par les inondations et nous avons des pauvres et des riches ! - Je ne sais pas ce que vous appelez ''kouffars'' (au dictionnaire; mécréants) mais je ne vois pas ce que ce mot vient faire ici !??? - dans la situation que nous avons vécu (et encore maintenant) nous sommes tous solidaires ! . . . et heureusement !!! Merci de faire des commentaires, mais si vous avez la possibilité, retroussez vos manches et venez aider les personnes sinistrées MERCI !

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 2 août 2021, 23:06

    Je répondais à celui qui voulait qu on remercie les musulmans pour l aide fournie comme si les kouffars étaient rester à la maison en se croisant les bras ,point

  • Posté par Spistphapen Emile, vendredi 30 juillet 2021, 20:25

    @ LIENARD NORBERT, Prenez-en de la graine, voila une dame qui sait de quoi elle parle!

  • Posté par Jean Luc, vendredi 30 juillet 2021, 17:02

    Les quartiers ravagés par les inondations sont souvent les plus pauvres: Ben heureusement, ils vins profiter de la solidarité des riches, tandis que si c'était le contraire...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs