Accueil Culture

Le Lucky Bizness du cow-boy solitaire

Lucky Luke est assis sur une véritable mine d’or, qui produit chaque année plus de 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. Best-seller de la bande dessinée belge, du dessin animé, du cinéma, des jeux vidéo… c’est un véritable héros des produits dérivés.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 5 min

Toutes époques, pays et auteurs confondus, les albums de Lucky Luke ont franchi la barre des 300 millions d’exemplaires vendus. La série a fait la fortune des éditions Dupuis, avant de faire celle de Dargaud, puis de Lucky Comics, la maison d’édition créée par Morris, le créateur de Lucky Luke, en 1999. Lucky Comics publie également les gags de Kid Lucky et de Rantanplan. À l’étranger, la série est traduite dans plus de vingt langues et son héros est culte en Allemagne, aux Pays-Bas, en Turquie, en Scandinavie…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs