JO de Tokyo: les larmes du judoka Toma Nikiforov après son élimination précoce

10935536-108

Champion d’Europe en titre, Toma Nikiforov rêvait de faire oublier des JO de Rio décevants (9e) jeudi dans le célèbre Budokan qui accueille les épreuves de judo des Jeux olympiques de Tokyo. Un tirage au sort difficile que son classement mondial (16e) ne protégeait pas l’en aura empêché. Il a été battu dès le 2e tour (huitièmes de finale) après 17 secondes de combat par le double champion du monde en titre le Portugais Jorge Fonseca. Nikiforov, 28 ans, et termine à nouveau neuvième.

« Je n’étais pas venu pour cela », furent les premiers mots de Toma Nikiforov. Le quatrième et dernier judoka belge présent aux JO de Tokyo ne masquait pas sa déception. « Quand un champion du monde rencontre un champion d’Europe cela donne souvent un beau combat. Même si cela a mal fini. En judo il y a une telle concurrence. Chaque combat est une finale. »

Nikiforov a ensuite détaillé le combat qu’il a perdu. « Tous ceux qui ont regardé le combat, ils pensent “il m’a pris il m’a soulevé, il m’a plaqué au sol”. Mais ce n’est pas cela. C’est un petit détail sur les mains et un déplacement. C’est un détail qu’on ne peut pas comprendre quand on n’est pas au haut niveau. Je commence bien. J’arrache les deux mains. Il recommence l’action. Là il est installé, je vois qu’il va attaquer, au lieu de bloquer l’attaque, qui n’est pas facile bien sûr, je pense que même si je m’envole je retombe sur le ventre, malheureusement je tombe sur le dos. Ce sont les petits détails qui font la différence dans ce sport. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous