Accueil Société

Quels effets à long terme pour les vaccins utilisant la technologie de l’ARN messager?

Plusieurs chercheurs répondent à cette interrogation.

Temps de lecture: 2 min

A-t-on assez de connaissance sur les effets à long terme d’une technologie nouvelle comme l’ARN messager ? Nos collègues de La Voix Du Nord ont posé cette question à une experte.

Anne Goffard, virologue, rappelle que cette technologie n’est pas si neuve. « En réalité la vaccination à ARN messager est testée chez l’humain depuis le début des années 2000. Il est vrai que cela a été testé non pas dans la stratégie préventive qui concerne le covid aujourd’hui, mais dans un autre objectif de vaccination dite thérapeutique. On voulait vacciner des gens qui étaient atteints de maladies comme le cancer. »

Du recul sur les effets secondaires

« On se disait, on va les vacciner, ça va stimuler leurs systèmes immunitaires qui vont se défendre contre le cancer. Sauf que ça ne marchait pas. Mais on a tout de même fait des essais in vitro, sur différentes familles d’animaux et chez les humains avec différents groupes de populations, suivis pendant plusieurs années après les essais. Cela nous a permis de voir qu’il n’y avait pas d’effets sur la fertilité, ni n’entraînait pas de maladies auto-immunes à long terme, ni de cancer. On savait qu’il n’y avait pas d’effets secondaires tardifs et graves liés à cette technologie. »

À lire aussi Le pass sanitaire crispe de Paris à Sydney

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Dedecker Nicolas, vendredi 30 juillet 2021, 8:59

    Par définition on l’ignore, prétendre le contraire est absurde.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 29 juillet 2021, 22:04

    Merci pour vos commentaires toujours si pédagogiques Mr Maesen.

  • Posté par burnotte Michel, jeudi 29 juillet 2021, 17:02

    Il n'y avait pas de protéine Spike dans ces vaccins. Raisonnement simpliste, volonté de rassurer à tout prix. Triste, vraiment triste monde.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 29 juillet 2021, 15:52

    En attendant, ça signifie quoi cet article? Quel est le propos, quelle est la conclusion?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 29 juillet 2021, 22:28

    Nous sommes donc bien d’accord qu’il reste beaucoup d’aléatoire dans les mesures adoptées. En fait, on peut théoriquement avoir quelqu’un vacciné avec un vaccin décrit comme performant parce qu’à un moment on a X anticorps mesurables et de l’autre une vaccination décrite comme ratée parce qu’on n’a rien dans la prise de sang alors que confronté au virus, le second va bien réagir et l’autre non. Il faut donc des années pour dire avec certitude que tel ou tel produit est bon pour x à y années sur telle ou telle souche et sur quel profil de patients. Car l’important n’est pas de crever les plafonds aux prises de sang mais bien que l’organisme se souvienne de ce qu’on lui a appris le plus longtemps possible. Donc quand Moderna annonce une durée de 2-3 ans comme ils l’ont fait, il faut bien comprendre que c’est seulement ce qu’on espère, car c’est impossible à démontrer prospectivement.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko