Accueil L’archive

3 mai 2008 : «La junte birmane dans l’œil du cyclone»

La tempête pourrait avoir tué plus de 10.000 personnes

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Quelque 3.969 morts, 2.129 personnes disparues. Ces chiffres ne livrent pourtant qu’un bilan très provisoire et… très officiel, muselé par la junte militaire. Après le passage ce samedi du cyclone Nargis sur le sud de la Birmanie, cinq divisions administratives ont été déclarées zones sinistrées (Rangoon, Irrawaddy, Pegu, les Etats Mon et Karen), soit la quasi-totalité des terres qui bordent la mer d’Adaman. Il se pourrait que sept millions de personnes aient été victimes du cyclone d’une manière ou d’une autre. En soirée, le chef de la diplomatie birmane, Nyan Win, affirmait à la télévision publique qu’il pourrait y avoir « jusqu’à 10.000 morts ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs