Accueil Société Régions Liège

La colère du bourgmestre de Pepinster: «La Croix-Rouge est aux abonnés absents»

Deux semaines après les inondations, le bourgmestre de Pepinster dénonce l’inaction de la Croix-Rouge sur le terrain.

Temps de lecture: 3 min

Deux semaines après la crue, la Croix-Rouge est « aux abonnés absents », fulmine jeudi le bourgmestre de Pepinster Philippe Godin. « Nous n’arrivons pas à avoir une aide efficace sur le terrain malgré nos demandes répétées qui restent sans réponse », s’insurge-t-il.

À lire aussi Inondations: des solutions s’ébauchent pour garder les habitants de Vaux-sous-Chèvremont dans leur «chez-eux»

« Nous avons centralisé toutes les aides, mais nous avons besoin d’une structure qui vienne approvisionner les habitants et permettre ainsi à nos services communaux d’être actifs sur le terrain », a expliqué jeudi M. Godin, à l’occasion de l’annonce dans sa commune d’une action conjointe de Comeos et Assuralia en faveur des sinistrés.

« On ne voit rien venir, il n’y a pas de volonté dans le chef de la Croix-Rouge », déplore le bourgmestre.

Dévastée, Pepinster ne retrouvera pas une vie normale avant plusieurs mois au moins, selon lui. « Nous n’avons plus de magasins, plus rien, une structure pour nous soutenir est donc essentielle », martèle Philippe Godin.

Ce coup de gueule du bourgmestre est intervenu jeudi alors que les fédérations du commerce (Comeos) et des assurances (Assuralia) avaient fait le déplacement pour annoncer le lancement de l’action « Commerce cares ». Celle-ci permettra aux sinistrés, après obtention d’une attestation de leur assureur, de bénéficier de réductions dans une série de magasins non alimentaires entre le 4 août et le 4 septembre. Tous les détails et commerces participants sont disponibles sur le site www.commercecares.be.

« Pas de sollicitation de la part des autorités »

Ce jeudi, par voie de communiqué de presse, la Croix-Rouge de Belgique a réagit aux propos tenus par Philippe Godin. « Nous comprenons l’énorme émoi de la population et les questionnements pour le futur à 15 jours de la catastrophe. Nous mesurons la mobilisation exceptionnelle qui s’est mise en place à Pepinster et sur l’ensemble des zones sinistrées. Toutes nos équipes sont mobilisées, pour, d’une part, venir en aide aux sinistrés les plus vulnérables et, d’autre part, apporter les solutions les plus pertinentes à court, moyen et long terme au regard de notre mission d’acteur humanitaire. »

La Croix-Rouge avance que des centaines de membres sont actifs sur le terrain pour des missions de secours, évacuation, premiers soins, accueil de jour et de nuit, aide au déblayage, tri et gestion des dons en nature, aide psychosociale, distributions alimentaires et de produits d’hygiène, tournées mobiles en porte-à-porte,…

« Notre rôle n’est pas de suppléer les pouvoirs publics et les différentes structures existantes, mais de travailler en complémentarité avec eux », insiste la Croix-Rouge.

« Dès le début de la crise, la Croix-Rouge de Belgique a eu des contacts avec les partenaires locaux de la commune pour proposer son aide en complémentarité ou de reprendre certains dispositifs. Les réponses ont toujours été qu’il n’y avait pas de sollicitations de la part des autorités. A la demande de ces dernières, nous n’avons d’ailleurs pas ouvert de poste médical. C’est un autre organisme qui gère actuellement le poste médical avancé à Pepinster. »

Plusieurs actions ont tout de même été entreprises par la Croix-Rouge.

À lire aussi Les quartiers ravagés par les inondations sont souvent les plus pauvres

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par olmos carranza jorge, samedi 31 juillet 2021, 4:08

    En lisant divers articles du journal, j` ai l` impression que beaucoup de personnes ont l` impression d` avoir des droits, mais peu d` obligations. Je ne suis pas dans les sinistres, mais pour la bonne raison que mon mari n` a jamais voulu le bord de meuse pour le risque d` inondation. L` etat, les provinces, la region et les communes, tout cela fonctionne avec l` argent recolte par nos impots. Personne n` a envie de payer plus d ` impot, mais tous nous attendons plus de services pour les impots payes. Serait ce le temps de remettre en question notre raisonnement? cordialement MArie Vinciane Dagnely

  • Posté par KOWALSKI Jean-Claude, jeudi 29 juillet 2021, 19:15

    Ne serait-ce pas le rôle des forces armées d'assumer ce rôle de suppléance aux services communaux pour venir en aide aux sinistrés ? Que vont faire nos militaires dans ces pays étrangers dont la plupart des dirigeants sont des dictateurs : défendre et assurer les revenus des multinationales qui y sont implantées ? Il est vrai aussi qu'avec l'abolition du service militaire obligatoire, exigé et obtenu par les ps gauche caviar par souci purement électoraliste à l'époque, nous n'avons plus de miliciens qui constituaient une véritable réserve en personnel qu'on pouvait facilement engager en cas de catastrophe importante pour aider nos concitoyens en détresse.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 29 juillet 2021, 21:44

    @ Kowalski. On a pas pu résister à balancer son petit couplet xénophobe, hein kamarade.

  • Posté par KOWALSKI Jean-Claude, jeudi 29 juillet 2021, 19:12

    Ne serait-ce pas le rôle des forces armées d'assumer ce rôle de suppléance aux services communaux pour venir en aide aux sinistrés ? Que vont faire nos militaires dans ces pays étrangers dont la plupart des dirigeants sont des dictateurs : défendre et assurer les revenus des multinationales qui y sont implantées ? Il est vrai aussi qu'avec l'abolition du service militaire obligatoire, exigé et obtenu par les ps gauche caviar par souci purement électoraliste à l'époque, nous n'avons plus de miliciens qui constituaient une véritable réserve en personnel qu'on pouvait facilement engager en cas de catastrophe importante.

  • Posté par Rigaux Marie, jeudi 29 juillet 2021, 18:09

    Le rôle des assurances en cas de sinistre, surtout un pareil, ce n'est pas de se mettre à faire du commerce avec Comeos mais de se dépêcher de verser des acomptes sur indemnisation aux sinistrés pour qu'ils aient tout de suite un minimum de moyens pour faire face. Quant à Comeos qui se sert cyniquement du malheur des sinistrés pour faire une campagne marketing, c'est indécent. Je ne parle pas du bourgmestre qui s'en vante comme si c'était une fleur à son chapeau! Et le comble, c'est que pendant que lui prête son temps et son pouvoir au grand commerce, il se permet de fustiger la Croix-Rouge dont les bénévoles n'en feraient pas assez alors qu'ils ne savent où donner de la tête et des bras. Incroyable!

Plus de commentaires

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo