Accueil Léna

L’affaire Weinstein et la libération de la parole

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La bombe explose le 5 octobre 2017. Jodi Kantor et Megan Twohey, journalistes au New York Times, révèlent que le producteur de films Weinstein a tiré profit de sa position pendant des dizaines d’années pour abuser sexuellement des actrices, des modèles et des employées de sa société. Il menaçait celles qui protestaient ou passait avec elles des accords, les obligeant à se taire en échange d’importantes sommes d’argent. Le 10 octobre, le magazine The New Yorker publie un article sur Weinstein à la suite d’une enquête de dix mois réalisée par Ronan Farrow. Trois femmes – Asia Argento, Lisa Evans et une anonyme – y accusent le producteur de viol, et une dizaine d’autres d’abus sexuels.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs