Accueil Monde Afrique

Tunisie: Kaïs Saïed se lance dans la chasse aux corrompus

Le chef de l’Etat exerce, depuis dimanche, des pouvoirs exceptionnels. Ses premières décisions concernent les affaires de corruption. Le pôle financier a réactivé trois dossiers sensibles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Kaïs Saïed n’a pas tardé à entrer en action. Trois jours après avoir enclenché la procédure constitutionnelle qui lui confère des pouvoirs exceptionnels pour faire face à un « péril imminent », trois dossiers de corruption ont été ouverts, mercredi, par le pôle financier.

Le plus dévastateur concerne le financement de la campagne électorale des deux principaux partis de l’Assemblée, le mouvement islamo-conservateur Ennahda et Qalb Tounes, fondé par le magnat de la communication, Nabil Karoui (lui-même sous le coup d’une enquête pour blanchiment et évasion fiscale). Une plainte avait été déposée par le Courant démocratique dès octobre 2019, pendant la période électorale, pour des infractions confirmées dans un rapport de la Cour des comptes en novembre 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs