Des éoliennes offshore à nouveau arrêtées en raison de la surproduction

d-20200621-GGNTK0 2021-07-28 13_49_26

Les éoliennes en mer ont été ralenties jeudi pendant sept heures, a annoncé la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen). Un vent et un ensoleillement importants ont entraîné une production importante d’énergies éolienne et solaire. Dans les faits, c’est toute l’Europe produit actuellement beaucoup d’énergie éolienne et solaire, ce qui pousse les prix vers le bas. Dans le même temps, en Belgique, les sept réacteurs nucléaires du pays sont tous en service, ce qui a entraîné une situation de surproduction par rapport à la consommation, a indiqué la ministre. Les prix de gros sont mêmes passés en territoire négatif entre 10 et 16 heures, ce qui signifie que les producteurs doivent payer pour écouler l’électricité produite. La production des centrales nucléaires étant difficilement modulable, ce sont les éoliennes qui ont été arrêtées.

« Dans les années à venir, il y aura beaucoup plus d’énergie éolienne et solaire en Belgique », a déclaré la ministre. « Cette situation va donc devenir de plus en plus courante ». Selon le cabinet, cette situation – qui n’est pas une première – montre qu’il est urgent de disposer de capacités de remplacement plus flexibles, telles que des centrales à gaz, qui peuvent être arrêtées lorsque l’énergie renouvelable est suffisante. Selon la ministre, l’approbation européenne finale du mécanisme de rémunération pour cette capacité de remplacement (CRM) serait proche.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous