Accueil Société

Policiers et magistrats font front

Hauts magistrats et direction de la police s’ouvrent de leurs inquiétudes dans une lettre adressée au président de la Chambre. Les « antiterro » sont épuisés par les critiques qu’ils jugent injustes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est une lettre adressée lundi au président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA). Rédigée par la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle, le directeur de la police judiciaire fédérale Claude Fontaine, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw et le procureur général de Bruxelles (et ancien procureur fédéral) Johan Delmulle, elle consacre le front commun entre policiers et magistrats face aux critiques issues d’un rapport du Comité P. Un rapport qui mettait en cause le classement sans suite d’une enquête ouverte à l’été 2015 sur les frères Salah.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs