Accueil Société

Malgré la vaccination, 12 résidents d’un home sont décédés du covid: plusieurs raisons peuvent l’expliquer

Selon les scientifiques, plusieurs facteurs défavorables sont intervenus. Le premier est lié au site, une maison de repos qui est un lieu de propagation facile pour le virus.

Temps de lecture: 2 min

Une série de facteurs défavorables permet d’expliquer que 12 résidents d’une maison de repos à Nivelles ont succombé fin mai au coronavirus alors qu’ils étaient vaccinés, selon les conclusions du comité scientifique mis en place pour enquêter sur ces décès, relayées par la RTBF jeudi soir.

La moitié des résidents du home « Nos Tayons » à Nivelles avait contracté le covid fin mai et 12 d’entre eux n’avaient pas survécu. Un comité scientifique avait été chargé d’expliquer leur décès alors qu’ils avaient été vaccinés.

Selon les scientifiques, plusieurs facteurs défavorables sont intervenus. Le premier est lié au site, une maison de repos qui est un lieu de propagation facile pour le virus. L’infection au covid l’était en outre par les variants alpha (anglais) et delta (indien), plus contagieux que la souche initiale.

Ensuite, les douze personnes décédées souffraient de comorbidités. Le vaccin s’est avéré moins efficace pour elles. « Si dans la population générale, on atteint 95 % d’efficacité, dans une maison de repos où il y a beaucoup de personnes très fragiles, l’efficacité est moindre », commente le microbiologiste Emmanuel André auprès de la RTBF.

Un autre facteur est que la maison de repos nivelloise n’avait pas été touchée par les vagues de contamination précédentes. Les personnes décédées étaient pour la première fois exposées au virus, ce qui les « a probablement rendues très vulnérables », explique Emmanuel André. « Dans les analyses immunologiques qu’on a pu réaliser, on a d’ailleurs pu observer chez les personnes décédées une cascade cytokinique qui montre bien que ces personnes ont eu une réaction inflammatoire très forte par rapport à l’infection. »

Le comité scientifique n’a rien relevé d’anormal quant aux conditions de conservation et d’administration des vaccins.

Les mesures de la qualité de l’air ont aussi confirmé la présence du virus dans les espaces communs bien après le décès des douze résidents, ce qui a permis de renforcer les mesures de protection pour les personnes qui n’avaient pas été contaminées.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, vendredi 30 juillet 2021, 12:01

    "Une cascade cytokinique qui montre bien que ces personnes ont eu une réaction inflammatoire très forte par rapport à l’infection" Dommage que l'on n'a pas encore de remède pour lutter contre cette cascade cytokinique... C'est toujours elle qui cause la mort attribuée au Covid 19. Faite vous vacciner en attendant qu'un remède soit trouvé.

  • Posté par Chevalier François, vendredi 30 juillet 2021, 11:58

    Quand quelqu'un est très vieux et très faible, il meurt. Ça sera toujours comme cela et il n'y a pas vraiment de quoi s'alarmer.

  • Posté par Glossy P, vendredi 30 juillet 2021, 11:00

    Caramba, encore raté ! Maa oun pô plou à l'ouest !

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, vendredi 30 juillet 2021, 9:54

    Comme d'hab, des arguments bidon pour cacher que le vaccin n'est pas la solution miracle que on essaye de vendre.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 31 juillet 2021, 12:45

    Monsieur Roland ou Martin, pas mal. J'apprécie.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko