Accueil La Une Belgique

Déjà cinq Belges radicalisés privés de leur carte d’identité

Depuis janvier 2016, les personnes radicalisées soupçonnées de vouloir se rendre dans des pays terreaux du terrorisme peuvent se voir confisquer leurs papiers d’identité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Cinq cartes d’identité ont été retirées à des Belges radicalisés soupçonnés de vouloir se rendre dans des pays où le terrorisme est actif depuis le 5 janvier dernier, annonce «La Libre» ce mardi matin. Deux d’entre elles auraient été confisquées en avril dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fernand Stenuit, mardi 3 mai 2016, 12:27

    Peut-ètre un non-sens . S'ils sont déja radicalisés, le retrait des pièces d'identité ne sert qu'à les maintenir au pays. Ou ils peuvent toujours ètre malfaisants. Si on les laisse partir, il suffit de ne plus les laisser rentrer .

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs