Accueil Économie Entreprises

Electrabel se rebiffe contre le refus de permis pour la centrale au gaz

Electrabel n’a pas réagi officiellement mais l’entreprise a envoyé un courriel au pouvoir exécutif provincial dans lequel elle constate qu’après « une lecture rapide mais approfondie », les motivations invoquées par la députation permanente ne tiennent pas la route.

Temps de lecture: 1 min

Electrabel s’active en coulisses contre le refus surprise de la députation permanente du Brabant flamand, la semaine dernière, d’accorder un permis pour la construction d’une nouvelle centrale au gaz à Vilvorde, rapportent vendredi De Tijd et L’Echo.

Electrabel n’a pas réagi officiellement mais l’entreprise a envoyé un courriel au pouvoir exécutif provincial dans lequel elle constate qu’après « une lecture rapide mais approfondie », les motivations invoquées par la députation permanente ne tiennent pas la route. « En prenant connaissance de la décision de refus et de la motivation de celle-ci, Electrabel ne peut que conclure que le refus est motivé par des motifs autres que juridiques et environnementaux », explique encore l’énergéticien dans son mail, selon L’Echo.

Electrabel donne jusqu’au 31 juillet à la députation permanente pour revoir sa décision, ce qui est possible tant qu’un recours n’a pas été introduit auprès du gouvernement flamand.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Coulon Michel, vendredi 30 juillet 2021, 14:14

    au train ou c'est parti, on est sur de payer beaucoup plus cher notre future électricité mais on n'est pas sur d'en avoir!!

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 31 juillet 2021, 9:30

    Et on n'est pas sûr non plus que le train (électrique...) partira encore d'ailleurs !

  • Posté par Malé Bertrand, vendredi 30 juillet 2021, 13:00

    Pour les défenseurs inconditionnels du nucléaire, le "NIMBY" est aussi probablement de rigueur. Idem pour ce qui concerne les sites d'enfouissement des déchets radioactifs.

  • Posté par Baeyens Remi, vendredi 30 juillet 2021, 12:46

    La construction des centrales TGV est beaucoup plus courte que celle des centrales nucléaires et moins cher. Nos centrales nucléaires tournent très bien et l'électricité est indispensable pour notre économie. Ces TGV émettent du CO2. Ceci est en contradiction ses directives pour diminuer la 'production' du CO2. De plus elles bénéficierais de primes absurdes. D'autre part la construction de systèmes de captage du CO2 sera très coûteux. Alors ?

  • Posté par epictete epictete, vendredi 30 juillet 2021, 12:42

    Le temps est fini où Engie (Electrabel ne sert que pour faire belge !) était un état dans l'état, comme pour la "gestion" du nucléaire.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière