Accueil

La ronde des calèches a repris

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Elles tournent, elles tournent dans le vieux Bruges, les calèches. Depuis quelques jours, les files s’allongent de nouveau sur le Grote Markt pour accéder à la promenade d’une demi-heure qui emmène les touristes par-delà les canaux. Mais il était temps. Mark Wentein, le président De Brugse Koetsiers, évoque les derniers mois passés sans travail. Et la reprise qui s’est faite d’abord au tout petit trot… « Les touristes internationaux nous manquent cruellement, explique-t-il. Il y a bien des Belges, des Hollandais, des Français, mais nous avons besoin de tout le monde ».

Au cours des derniers neuf mois, il a fallu éponger les coûts fixes sans rentrées d’argent. Le montant mensuel pour l’entretien, les soins et la nourriture des chevaux s’élève à 25.000 euros par mois. Quand le travail a repris ces dernières semaines, le nombre de promenades par calèche (55 euros) était plutôt maigre : une ou à deux quotidiennement. Chaque cocher coûte à son employeur 250 euros par jour.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs