Accueil Société

Florian Philippot, le gourou des antivax

L’ancien bras droit de Marine Le Pen agite les opposants à la politique sanitaire d’Emmanuel Macron. Candidat à la présidentielle de 2022, il pourrait gêner la présidente du RN.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Voilà déjà des mois qu’il manifeste devant le ministère de la Santé à Paris. Qu’il monte sur des bancs partout dans le pays pour fustiger « l’oligarchie covidiste ». Florian Philippot appelle une nouvelle fois ce samedi les « antivax » et autres opposants au pass sanitaire à défiler contre la politique d’Emmanuel Macron qu’il qualifie même de nouvel « apartheid » (sic). Après le Trocadéro la semaine dernière, celui qui se réclame du « gaullisme » et prétend incarner la « résistance », donne même rendez-vous place du 18 juin 1940, à Montparnasse. En espérant que les rangs se gonfleront encore. Samedi dernier, 160.000 manifestants avaient défilé en France.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Lobet Françoise, mardi 3 août 2021, 0:43

    La liberté c'est le vaccin ,.la tyrannie c'est le virus ...et le discours criminel , c'est Philippot .

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 4 août 2021, 18:26

    +1

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 2 août 2021, 12:12

    Dans cette contestation sanitaire, une constatation s'impose : nous retrouvons toujours les mêmes "extrêmes" ; de droite comme de gauche, dans ces groupuscules de marginaux… les « anti » ceci ou cela considérant « qu’ils » devraient être privilégiés comme minorités. C’est ça leur sens de la « démocratie » : la dictature des minorités ! LOL.

  • Posté par Termam Alexis, samedi 31 juillet 2021, 16:01

    Ce qui me fait rire chez les antivax, c'est leur manque de confiance à long terme dans les vaccins, alors qu'ils n'ont pas plus d'informations sur les conséquences à long terme du Covid-19 lui-même. Bref, ils préfèrent le risque d'être malades un peu comme si le covid-19 était BIO alors que le vaccin n'est pas BIO et donc plus dangereux que la maladie elle-même.

  • Posté par Ballez Guy, dimanche 1 août 2021, 10:28

    Je penses depuis longtemps comme vous sauf que cela me ferait plutôt pleurer que rire ... Pour rire, on devrait lancer une fake new, comme quoi des études récentes et forcément secrètes semblent démontrer que ceux qui ont eu le covid asymptomatique vont développer un nouveau type de cancer (du cerveau), forcément très grave, d'ici une dizaines d'années. Mais heureusement, il y aurait un nouveau médicament de type ARN en cours de développement.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs