Accueil Société

La Sûreté de l’État met en garde contre les smartphones chinois

Il existerait une « interaction systématique et profonde » entre plusieurs entreprises et l’État chinois.

Temps de lecture: 2 min

Les services de renseignement belges incitent à la vigilance vis-à-vis des smartphones de marques chinoises. Il existerait une « interaction systématique et profonde » entre les entreprises Xiaomi, Oppo, OnePlus et l’État chinois, rapportent samedi L’Echo et De Tijd.

Les smartphones de ces marques chinoises sont très populaires auprès des consommateurs belges, soulignent les quotidiens, mais la Sûreté de l’État met en garde contre des risques d’espionnage. Si l’on en croit les services de renseignement, il existe une « interaction systématique et profonde entre ces entreprises et le gouvernement chinois ». C’est ce que révèle une réponse donnée par le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), au parlementaire N-VA Michael Freilich.

Les services de renseignement souhaitent attirer l’attention des consommateurs sur la menace potentielle d’espionnage en cas d’utilisation de ces appareils, même si aucun cas concret n’a pu être identifié, explique la porte-parole de la Sûreté de l’État, Ingrid Van Daele. « Nous leur conseillons donc d’être vigilants », indique-t-elle. « En plus de la confusion entre ces entreprises et les autorités chinoises, d’autres pays (notamment les Pays-Bas et les États-Unis) ont déjà exprimé leurs inquiétudes par rapport aux entreprises de télécoms chinoises et aux risques en matière de respect de la vie privée et de sécurité nationale. »

À lire aussi Espionnage industriel chinois: une préoccupation grandissante

L’interdépendance entre ces sociétés chinoises et les services de renseignement et de sécurité du gouvernement de Pékin est même coulée dans une loi, poursuit Mme Van Daele. « Par exemple, la loi chinoise sur le renseignement national oblige toutes les sociétés chinoises à collaborer avec les services de renseignement. »

OnePlus et Xiaomi n’ont pas réagi. Le porte-parole belge d’Oppo, Dries Cludts, a quant à lui déclaré que l’entreprise est active dans plus de 40 pays et régions dans le monde entier et entretient des relations positives avec les gouvernements et instances dirigeantes des pays dans lesquels elle est présente. « Nous travaillons en conformité avec toutes les lois et réglementations locales », a-t-il assuré.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Deladrier-rase , samedi 31 juillet 2021, 17:05

    Pas sûr que les autres marques soient, directement ou indirectement, plus sûres de ce point de vue. Il n'y a pas que l'appareil en lui-même qui est dangereux mais aussi les systèmes d'exploitations...or, aussi bien Apple qu'Android (Google) sont américains...et je n'ai pas plus confiance dans les américains que dans les chinois pour le respect de ma vie privée. Si Google m'envoie un rappel systématique pour compléter mon profil (obligé d'avoir une adresse gmail pour Android, j'ai créé une bidon) ce n'est pas pour rien. Au final, si les chinois voient où je suis en vacances ça ne me tracasse pas trop non plus ;-)

  • Posté par Ernoux Jacques, samedi 31 juillet 2021, 14:28

    Bien. Question sécurité... ils recommandent quoi comme alternative aux smartphones ?

  • Posté par Thiebaut Alain, samedi 31 juillet 2021, 12:56

    Pas grave ! Et de toute façon, je serais flatté que la Chine m'écoute ou me suive ... je préfère eux que ma femme ...

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 31 juillet 2021, 11:06

    De toutes façons, celui qui n'a pas encore compris que le smartphone quelle que soit sa marque est une vraie merde de mouchard parfaitement inutile ne pourra pas se plaindre par la suite et devra assumer d'avoir succombé à la tentation addictive d'un gadget ridicule.... L'internet partout tout le temps n'a aucun sens sauf pour vous tracer économiquement et politiquement. Maintenant, si vous estimez que votre vie privée ne vous appartiens plus, vendez là au plus offrant et tant pis pour vous.

  • Posté par G Jean Luc, samedi 31 juillet 2021, 9:53

    Parce que ils pensent que la CIA et autres agences de renseignements n'ont pas accès aux données google, facebook , amazon ?? il y a un peu d'hypocrisie dans l'air, on ne veut pas que les autres fassent ce qu'on fait. C'est comme la bombe atomique, je me donne les droits de l'avoir mais je n'autorise pas les autres.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko