Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Kevin Borlée en colère après la finale du relais 4x400 mixte: «Si c’était la Belgique, ça ne serait jamais arrivé»

Les Américains ont été disqualifiés lors des demi-finales avant d’être finalement repêchés.

Temps de lecture: 1 min

La Belgique a terminé à la 5e place du relais 4x400m mixte de samedi aux Jeux olympiques de Tokyo. La médaille d’or revient à la Pologne alors que le reste du podium est composé respectivement de la République dominicaine et des Etats-Unis.

Kevin Borlée s’est montré très critique après la course puisque ces deux pays avaient été disqualifiés lors des demi-finales avant d’être repêchés. « Incompréhensible. Ce n’est pas normal », a-t-il lancé au micro de VTM Nieuws.

« Si la Belgique ou tout autre petit pays était disqualifié, cela n’arriverait jamais. En 2016, c’est arrivé à la Grande-Bretagne et ils n’ont même pas pu prouver qu’ils avaient franchi la ligne. Ici, ils étaient complètement hors de la zone. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Swalens Robert, dimanche 1 août 2021, 17:43

    Quelle est ette maladie des yeux qui oblige les frères Borlée à porter des lunettes de soleil ? C'est pour faire plus sérieux ?

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 1 août 2021, 12:10

    Ce serait tellement plus facile de gagner si tous les autres concurrents étaient éliminés avant même la course...

  • Posté par Godart Jean-Pol , dimanche 1 août 2021, 10:30

    Tout à fait d'accord. Les Borlee flamands ne pensent qu'au fric. Bien fait pour ces vendus.

  • Posté par Geurts Fabrice, dimanche 1 août 2021, 8:16

    Les mauvais perdants réagissent toujours de cette manière ,au foot c'est la faute de l'arbitre, du terrain qui était mauvais.... Bien fait pour les Borlèe flamands.

  • Posté par Daniel Dijou, samedi 31 juillet 2021, 23:34

    Peu importe la nature de la faute et quel pays l’a commise , il y a un règlement qu’il faut respecter et la Belgique a 100% raison d’être mécontente devant cette injustice

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb