Accueil Culture Musiques

Kevin Morby nourrit son folk de gospel

Le chanteur et musicien Kevin Morby, aujourd’hui installé à Los Angeles, publie « Singing Saw ». Soit un troisième album miraculeux où l’ex-Woods et Babies délaisse le son new-yorkais de ses deux précédents disques pour teinter son folk de gospel. Il sera à l’Atelier 210 ce samedi.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Depuis le 2 avril dernier, Kevin Morby affiche 28 printemps et déjà une belle petite carrière derrière lui. D’abord comme bassiste au sein de la formation folk/rock de Brooklyn Woods et comme chanteur et guitariste (avec Cassie Ramone) des plus teigneux The Babies. En 2013 et 2014 sortent successivement Harlem Life et Still Life, deux albums secs et tranchants qui rappellent autant Bob Dylan que Velvet Underground ou même les Modern Lovers de Jonathan Ritchman. Avec Singing Saw, son meilleur disque à ce jour, Kevin Morby nourrit ses compositions toujours élégantes d’une bonne dose de groove et de gospel. « J’ai toujours écouté beaucoup de compilations de musique soul », raconte le jeune homme un peu avachi en cette fin de journée bruxelloise où Morby enchaîne les interviews depuis potron-minet. « Je dirai que la façon dont Leonard Cohen fait sonner ses choristes sur ses enregistrements en public m’a influencé. Tout comme les compilations de jazz éthiopiens. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs