Accueil Économie

Un jeu technologiquement fou

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Dans Microsoft Flight Simulator, la planète tout entière est reproduite à l’échelle 1/1. Le logiciel se base sur les données satellites de Bing Maps, le concurrent de Google Maps made in Microsoft. Routes, dénivelés, cours d’eau, forêts, déserts…, tout est à sa place dans la simulation aéronautique de Microsoft, jusqu’au plus petit village du coin le plus reculé de la planète.

Mais ces images satellites à elles seules ne permettraient que le survol d’une planète aplanie. Pour ajouter du volume, les développeurs français d’Asobo qui sont derrière le jeu ont utilisé la photogrammétrie, des images en trois dimensions disponibles pour certaines grandes villes, afin de les reproduire avec le plus de fidélité possible. C’est grâce à cette photogrammétrie que l’on peut survoler la tour Eiffel ou l’Atomium et les voir en relief.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Le salon Batibouw vise le zéro carbone

L’an prochain, Batibouw deviendra le salon de la durabilité à tous les étages. Les exposants devront respecter les critères ESG pour être admis. De leur côté, les organisateurs promettent de s’engager sur une voie la plus « green » possible.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs