Accueil Société

ARN: des chercheurs belges ouvrent la voie à une nouvelle thérapie contre les métastases

Des travaux emmenés par une équipe de l’ULB ont fait une avancée majeure dans la compréhension et le traitement des métastases. Publiée dans la revue « Nature Cancer », leur étude, qui s’appuie sur l’alphabet de l’ARN, ouvre la voie à des thérapies anticancéreuses inédites.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Métastases. Ce vilain mot qui désigne la dissémination de cellules cancéreuses de leur localisation initiale vers d’autres tissus est souvent synonyme de mauvaises nouvelles pour un patient atteint de cancer. « Les métastases sont responsables de 90 % des décès dus au cancer et il existe peu de traitements pour les empêcher », entame le professeur François Fuks, directeur du laboratoire d’épigénétique du cancer et de l’ULB Cancer Research Center. « Comprendre leurs mécanismes est donc un défi majeur en oncologie. »

Publiée fin juin dans la prestigieuse revue Nature Cancer, l’étude de l’équipe de l’ULB emmenée par le Pr Fuks ouvre une voie de recherche novatrice au traitement de ces tumeurs grâce à l’alphabet enrichi (ou épigénétique) de l’ARN messager.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Chauvaux Michel, lundi 2 août 2021, 12:12

    C'est super l'avancée de la recherche. Mais de toute façon, le jour où on sort une pilule à l'ARN messager qui fonctionne contre le cancer, il y en aura toujours qui diront: Halte là, ma liberté !

  • Posté par Georis Olivier, lundi 2 août 2021, 13:29

    Sauf que.......dans le cas d'un cancer, c'est prioritairement sa peau que l'on sauve (et le cancer n'est pas contagieux), alors que dans le cas des Corona Virus, le risque est plus sur le fait de contaminer d'autres (éventuellement plus faibles). Platement dit, celui qui refuserait ce traitement si tant est qu'il puisse être mis au point, ne prend de risques que pour lui, et ça, perso, je m'en moque.

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 2 août 2021, 12:53

    Michel. Aujourd'hui les antivax ... et déjà demain les "antiARN" ? On ne saura jamais s'abaisser au petit niveau d'intelligence auquel se placent cette minorité d'obscurantistes.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs