Elise Vanderelst, qualifiée pour les demies du 1.500m: «Des séries plus rapides que je pensais»

Belga
Belga

Elise Vanderelst a attendu nerveusement la fin des séries du 1.500 m dans le coin des télévisions ce lundi matin. Une vingtaine de minutes à se ronger les sangs. Arrivée 9e de la première série en 4.05.63, le deuxième temps de sa carrière, après une course où elle avait été constamment aux avant-postes et intelligemment fixée à la corde, elle avait souffert dans les derniers 100 mètres pour garder le contact. Ejectée du top 6 directement qualificatif, il fallait impérativement éviter que quatre filles non directement qualifiées courent plus vite qu’elles. Au bout du compte, seules deux ont réussi à s’intercaler devant elle pour les demi-finales et elle sera donc de la partie, mercredi, à partir de midi (en Belgique).

« Mon objectif est atteint ! », a-t-elle dit. « Cela n’a pas été facile, les séries ont été très rapides ; je m’attendais à ce que les séries se courent plutôt en 4.09-4.10 qu’en 4.05 ! Mais je suis contente de ma course, j’ai répondu présente en restant à l’avant du peloton pour ne pas être enfermée comme à Torun (en séries de l’Euro indoor, en mars, NDLR) même si j’ai un peu manqué de fraîcheur sur la fin. Mais c’est passé, et c’est le plus important. En demi-finale, j’essaierai de tout donner : soit ça passe, soit ça casse. »

Courir sous le cagnard était tout sauf évident ce matin avec des températures dépassant une nouvelle fois les 30 degrés avec un fort taux d’humidité. « C’est vrai, mais je suis arrivée le 18 juillet à Mito et j’ai eu le temps de m’acclimater aux conditions. On avait mis aussi en place quelques stratégies ; lors de l’échauffement, j’avais mis ma casquette et un gilet refroidissant et j’ai tout fait pour rester au frais le plus longtemps possible. Au bout du compte, je n’ai pas trop souffert. La demi-finale aura heureusement lieu en soirée et il devrait faire un peu plus frais. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous