Accueil Société

Bientôt un pont Nina Derwael?

Il y a plusieurs obstacles cependant.

Temps de lecture: 1 min

Il était 20 heures et 17 minutes ce dimanche 1er août 2021 à Tokyo, quand Nina Derwael est devenue officiellement championne olympique de gymnastique artistique aux barres asymétriques. La Trudonnaire de 21 ans a dominé largement toutes ses adversaires en finale et obtenu la note de 15.200 points.

Depuis, les hommages se multiplient. A Gand, l’échevin de la Mobilité Filip Watteeuw (Groen !) souhaite donner son nom à un pont, relèvent nos collègues de la VRT. Il s’agit en réalité d’un futur pont pour cycliste qui va prochainement être construit. Deux problèmes majeurs se dressent cependant sur la route de cette idée :

À lire aussi Nina Derwael: «Anvers 2023 et Paris 2024 sont sur mon agenda»

1. Les ponts ou les rues ne peuvent être nommés qu’après… le décès d’une personne. « Nous souhaitons à Nina une bonne santé, bien sûr », rassure l’échevin qui espère pouvoir faire une exception.

2. La ville de Gand avait déjà décidé en 2019 que le futur pont porterait le nom de la navigatrice gantoise Annie Vande Wiele, première femme à faire le tour du monde en voilier.

Pas sûr donc que Nina Derwael aura rapidement un pont à son nom.

À lire aussi Nina Derwael, de l’or aux barres

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 2 août 2021, 21:29

    "Les ponts ou les rues ne peuvent être nommés qu’après… le décès d’une personne. " Elle sort d'où celle-là ? Il me semble qu'il y a eu des tas de rues, d'avenues et de boulevard Churchill dans notre pays bien avant la mort de ce bon vieux Winston.

  • Posté par Robin Stéphane, lundi 2 août 2021, 18:30

    OSEF

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 2 août 2021, 18:16

    Moi, je propose une impasse Kevin Borlée.

  • Posté par Spistphapen Emile, lundi 2 août 2021, 15:59

    Voila une information fort intéressante!

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko