Accueil Monde

Beyrouth est plongée dans le noir

La nuit, Beyrouth est noire. Plus de lampadaires, plus de lumières aux balcons, plus même de feux rouges aux croisements des routes. Le pays n’a plus d’électricité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il est 21h, Joseph a allumé une bougie sur son balcon. « Plus rien ne fonctionne, ni l’ascenseur, ni le frigo, ni le wifi… J’attends que ça revienne, je ne peux rien faire d’autre ». Assise dans la pénombre, sa femme, Manal, souffle. « Il me restait de la viande au congélateur, je vais devoir tout jeter », dit-elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs