Accueil Sports Football

Ligue des Champions: le Bayern met la pression sur Guardiola

A quelques semaines de son départ pour Manchester City, et malgré un 3e titre en vue en 3 saisons, beaucoup en Bavière feraient la fine bouche si l’Espagnol ne parvenait pas à éliminer l’Atlético pour remporter dans la foulée la Ligue des champions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le partage contre Mönchengladbach a repoussé d’une semaine le 4e titre consécutif du Bayern. Ce sera – le conditionnel paraît déplacé avec 5 points d’avance sur Dortmund à deux journées de l’épilogue – le 3e «Meisterschalle» en autant de saisons pour Pep Guardiola à l’Allianz Arena, auquel il convient d’ajouter une coupe nationale. Ce report n’est donc qu’un détail presque tout autant que ce triplé en devenir en Bundesliga apparaît comme une péripétie.

Son propre président, Karl-Heinz Rummenigge, avec lequel il a déjà eu maille à partir après le départ de Kroos, que le Catalan voulait garder, et le transfert dans l’autre sens d’Arturo Vidal, dont il ne voulait pas, lui a déjà indiqué la voie de l’immortalité à Munich. La semaine dernière à Madrid, dans le traditionnel souper préalable à la demi-finale aller contre l’Atlético. «Je veux aller à Milan.» Les témoins de cette scène rapportent que Guardiola mâchait son morceau de pain l’air pensif en écoutant – mais les a-t-il entendues? – les paroles de son patron.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs