Intempéries: la Communauté germanophone débloque une aide au logement allant jusqu’à 2.500 euros

belgaimage-179659203-full
Belga.

Alors que le gouvernement germanophone a débloqué 15 millions d’euros d’aide suite aux inondations du 14 juillet dernier, les modalités d’obtention des fonds ont été déterminées en collaboration avec les autorités locales, a indiqué lundi le cabinet du ministre-président Oliver Paasch.

Tous les ménages touchés par les inondations pourront prétendre à une aide au logement sous la forme d’une prime pouvant atteindre 2.500 euros. Par ailleurs, les autorités locales peuvent bénéficier d’une subvention de 90 % de la Communauté germanophone lors de l’embauche de personnel, indique le cabinet d’Oliver Paasch qui précise que cette aide au logement sera versée par l’intermédiaire des centres publics d’aide sociale, qui reçoivent à cet effet, une dotation spéciale de la Communauté germanophone.

« Une seule aide financière peut être obtenue par logement. Le montant de la subvention qui peut être payée est conditionné à différents critères dont chacun donne droit à une attribution partielle de 500 euros. Les différents critères peuvent être cumulés de sorte d’atteindre un montant maximal de 2.500 euros.

Parmi les critères d’obtention de l’aide financière il y a l’inhabitabilité du bien, le fait que des enfants habitent régulièrement le logement, le fait que le mobilier mais encore les vêtements ou les électroménagers soient hors d’usage donne droit à une aide financière, détaille le cabinet du ministre-président.

Les demandes d’aide peuvent être formulées jusqu’au 30 septembre via des formulaires disponibles auprès des CPAS. Ces aides, qui ne dépendent pas du revenu de la famille sinistrée, peuvent être cumulées avec d’autres aides octroyées par un autre niveau de pouvoir.

Pour les communes, les zones de secours ou de police qui souhaitent obtenir une subvention pour l’embauche de personnel pour faire face aux conséquences des intempéries, peuvent faire leurs demandes jusqu’au 31 décembre, à condition que la (les) personne(s) employée(s) soi(en)t inscrite(s) comme demandeur d’emploi auprès de l’agence pour l’emploi.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous