Accueil Opinions Éditos

Plan de relance, et relance de l’Etat

La Commission européenne doit libérer ce mardi une première tranche du financement prévu au titre du plan de relance et de résilience. Ce plan, approuvé en juin dernier n’a pas été modifié depuis les inondations de juillet. On comprendrait qu’il ne soit pas adapté.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La Commission européenne doit libérer ce mardi une première tranche du financement prévu au titre du plan de relance et de résilience : 770 millions d’euros tout de suite, sur les 5,9 milliards promis à la Belgique. C’est peu de dire que c’était attendu. Additionné à la crise covid, le cataclysme des inondations en Wallonie a ajouté la détresse à l’urgence.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Surmont Willy, mardi 3 août 2021, 19:57

    Bravo pour la relance de l'Etat! Mais... quel langage immonde qu'a choisi BDW en plein marasme, en plein chaos dûs aux conditions climatiques de se tourner vers les Pays-Bas au lieu de se montrer en véritable Homme d'Etat responsable! Sa verve batave s'est heureusement retournée contre lui, et je m'étonne qu'en tant que bourgmestre d'Anvers, il ait fait œuvre de si peu de citoyenneté, allant ouvertement jusqu'à la trahison de notre État!

  • Posté par CLAUDINE SOHIER -STUAERT , mardi 3 août 2021, 11:09

    Quelqu'un sait-il ce qu'est devenu Charles Michel ?

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mardi 3 août 2021, 10:59

    Ils ne sont pas capables d'entretenir les routes, mais ils seront capables de modifier la temperature de atmosphere. On est deja dans le delire.

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 3 août 2021, 7:47

    Voilà un édito qui en quelques mots gère la réhabilitation non seulement du sud de notre pays , même d'un point de vue du réchauffement climatique , mais aussi les problèmes mondiaux, notamment la vaccination. Je suis rassurée. Fallait y penser.

Aussi en Éditos

La fin de l’exception flamande

On le sait depuis des mois : le coronavirus ne connaît pas de frontières, encore moins linguistiques. La France comme l’Italie ont appliqué le pass sanitaire comme le port du masque de la même façon sur tout leur territoire.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs