Accueil Monde Proche-Orient

Proche-Orient : décision repoussée sur les logements de Palestiniens à Jérusalem-Est

La Cour suprême israélienne a proposé aux familles palestiniennes un statut de « résident protégé » pour pouvoir continuer à habiter dans leur maison. La propriété de leur logement est disputée par des colons et ces Palestiniens risquent d’être déplacés de force.

Temps de lecture: 2 min

L’affaire est suivie de près. Elle était au cœur de la flambée de violences entre Israël et des mouvements palestiniens au printemps. Ce lundi, la Cour suprême israélienne devait rendre une décision sur le cas de quatre familles palestiniennes, qui risquent de perdre leur maison de Jérusalem-Est occupée. Une nouvelle audience a été planifiée, la journée se clôturant sur une impasse.

La Cour suprême a proposé lundi un compromis entre les familles palestiniennes et les organisations de colons qui revendiquent la propriété des maisons. L’autorité judiciaire a suggéré d’autoriser les résidents palestiniens du quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est à rester dans leurs maisons sous un statut de « résidents protégés ». Ces familles auraient ainsi pu être locataires protégés, rendant leur expulsion impossible, payant un loyer d’une maison dont la propriété leur avait été promise dans les années 50 par la Jordanie et l’URNWA, l’organisation onusienne d’aide aux réfugiés palestiniens.

À lire aussi Le spectre des bombardements de mai ravivé

Selon Haaretz, l’avocat de l’organisation de colons a rejeté ce compromis durant l’audience, tout comme les familles palestiniennes, selon l’AFP. « Plutôt que prendre une décision sur la propriété terrienne, la cour a décidé de se soustraire à ses responsabilités et de faire pression sur nous pour que nous concluions un accord avec les colons. Aucune décision ni aucun accord n'ont été conclus », a indiqué sur Twitter Mohammed Al-Kurd, membre d’une des familles concernées.

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté lundi devant la Cour suprême en soutien aux familles palestiniennes dans cette affaire qui met en lumière la question de la colonisation de Jérusalem-Est.

À lire aussi Palestiniens et colons israéliens sous le même toit, un condensé de conflit à Jérusalem-Est

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par epictete epictete, mardi 3 août 2021, 15:33

    Encore une histoire qui ne peut se dérouler qu'en Israël ! Payer un loyer pour occuper sa propre maison située sur une terre dont on a été dépossédé en 1947 par une organisation internationale inique !

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une