Accueil

Le retrait des forces américaines se poursuit

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les Etats-Unis ont commencé le 1er mai le rapatriement de leurs boys d’Afghanistan. Le président américain Joe Biden a fixé la date symbolique du 11 septembre, vingt ans après les attentats, pour le retrait complet des troupes. Le retrait effectif a été avancé au 31 août.

« L’Otan continuera à soutenir l’Afghanistan, notamment par un financement, une présence civile et une formation à l’étranger », a tenté de rassurer mardi dernier son secrétaire général, Jens Stoltenberg. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a quant à lui prévenu, lors d’une visite en Inde, que l’Afghanistan deviendrait un « Etat paria » si les talibans devaient prendre le pouvoir par la force et « commettre des atrocités contre leur peuple ». Selon le chercheur Nishank Motwani, « si les villes afghanes tombent (…), la décision américaine de se retirer d’Afghanistan restera dans les mémoires comme une des bévues stratégiques les plus notables de la politique étrangère américaine ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs