Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Woody Allen à propos de «Rifkin’s Festival»: «La manière dont les gens me voient n’a pas d’importance»

Cinquantième long-métrage de Woody Allen, « Rifkin’s Festival » emprunte les codes classiques du cinéma de son réalisateur. Un film où ce dernier se livre, à la manière d’un journal intime.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

A 85 ans, Woody Allen ne semble pas décidé à tirer sa révérence. Malgré les accusations qui le poursuivent depuis des dizaines d’années – ravivées en 2018 par le témoignage accablant de Dylan Farrow contre son père, le réalisateur américain continue de prendre la parole à travers son cinéma et veut continuer à exister.

C’est d’ailleurs un peu le sentiment que l’on ressent à la vision de Rifkin’s Festival, son cinquantième long-métrage. L’histoire d’un couple d’Américains (Mort et Sue) venus passer du temps à San Sebastián, lors du festival de cinéma que la ville accueille. Un vaudeville ironique, où l’on retrouve toutes les grandes caractéristiques du cinéma de Woody Allen. Et aussi ses réflexions sur la vie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs