Accueil Société

Facebook débloque la page du Mu.ZEE d’Ostende

Après avoir fait l’objet d’une grande attention de la part de la presse lundi, la page a été débloquée mardi matin.

Temps de lecture: 1 min

Facebook a débloqué la page du musée Mu.ZEE Oostende, a annoncé l’établissement culturel mardi, dont le compte sur le réseau social avait été bloqué à la mi-juillet après la publication d’une photo de l’artiste Constant Permeke posant près de deux sculptures de nus.

La page Facebook de Mu.ZEE est restée hors-ligne pendant deux semaines. Les tentatives pour entrer en contact avec Facebook et demander le déblocage sont restées vaines.

Après avoir fait l’objet d’une grande attention de la part de la presse lundi, la page a été débloquée mardi matin. « Nous tenons donc tout d’abord à remercier la presse. L’attention des médias a sans aucun doute accéléré le processus de déblocage », s’est réjoui l’établissement, qui affirme qu’il continuera à essayer d’entrer en contact avec le réseau social et appellera les autres musées à adopter une position commune concernant la publication de nus artistiques sur les réseaux sociaux.

 

À lire aussi Flambée des paris en ligne pendant l’Euro À lire aussi Les Big Tech, grands gagnants de la reprise

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 3 août 2021, 18:37

    C'est du terrorisme intellectuel. Et chez nous aussi, il se répand à toute allure, porté par les dogmes totalitaristes de la nouvelle pensée unique que les "progressistes" veulent nous imposer comme étant LA vérité universelle... en fait différente à chaque époque et dans chaque coin de notre petite planète.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 3 août 2021, 18:29

    Cela fait des années que Facebook se rend coupable de ce puritanisme bien pensant. Il y a dix ans, désirant chercher des renseignements sur le site Fb du Louvre, j'ai eu pour réponse: "access denied because sex"... Par contre, il a fallu bien du temps avant que les appels à la violence de M. Trump et quelques autres excités du bulbe ne soient "contrôlés".

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko