Accueil Économie Entreprises

Vaccination: faut-il se révolter contre l’augmentation des prix par Pfizer et Moderna?

Chaque fuite sur le prix des vaccins entraîne son lot de réactions indignées. Face à ceux qui dénoncent l’enrichissement de quelques-uns sur le dos de la pandémie, l’industrie plaide pour la nuance et réclame la confiance. Débat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Un nouveau cap symbolique dans la campagne de vaccination a été franchi en ce début de mois d’août. Selon les calculs de l’AFP, la moitié des Européens sont désormais complètement vaccinés contre le coronavirus. La Belgique décroche même une jolie médaille d’argent avec 59 % de sa population majeure ayant reçu deux doses (ou une de Johnson & Johnson), il y a plus de deux semaines. C’est mieux que les États-Unis et la moyenne de l’UE mais pas assez pour voler le titre à Malte qui fait la course en tête depuis pratiquement le début.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

90 Commentaires

  • Posté par SENTJENS Léo, samedi 7 août 2021, 12:42

    Bonjour, Le prix des vaccins ? Effectivement, c’est vraiment très choquant !!! Et ceci est bien sûr un euphémisme est utilisé pour respecter l’éducation reçue. Nous devons être conscients que nous ne serons réellement protégés contre ce virus et ses nombreuses mutations qu’à partir du moment où un taux suffisamment élevé de personnes vaccinées sera atteint planétairement, limitant ainsi fortement leur propagation. Pour obtenir ce résultat il est impératif de rendre les doses nécessaires financièrement abordables pour les pays les moins aisés et les plus pauvres, afin de garantir une production et une inoculation locales abondantes. Dans un trop court moment de lucidité et d’éthique, il avait été envisagé de convaincre les sociétés et leurs laboratoires pharmaceutiques de partager avec ces pays les formules élaborées, ce qui leur permettrait d’en assurer eux-mêmes la production à un coût enfin supportable, seule manière permettant l’accélération et donc l’efficacité de la vaccination. Compte tenu des accords d’achat et les avances/acomptes payés, notamment par l’Union Européenne en novembre 2020, l’argument avancé par certains des risques financiers encourus ne tient pas la route. D’autre part, puisque l’augmentation du prix d’une dose est envisagée par Pfizer et Moderna en août 2021, nous ne pouvons oublier les bonds respectivement important de +30% ou vertigineux de + 500% de leurs actions en une seule année (août 2020 à 2021), et ils devraient s’estimer déjà suffisamment et largement enrichis. En cas de vente partielle de celles-ci, aucune législation actuelle ne permet d’appliquer une imposition sur les plus-values ainsi obtenues…, même aux États Unis d’Amérique… Augmenter leurs prix est non seulement injustifié, mais aussi dépourvu d’éthique et suicidaire à court et à long terme. De plus, ces augmentations surviendraient alors qu’on note actuellement une baisse d’efficacité au fil des nouveaux variants… Tiens, au fait, j’ai bonne mémoire et me souviens très bien qu’ils s’étaient vantés en décembre 2020 déjà de pouvoir adapter aisément leur innovant vaccin, basé sur l’ARN messager, à tout nouveau variant…. Résumons : Les personnes possédant le pouvoir, que ce soit par le biais de la démocratie ou d’autres moyens beaucoup moins louables, devraient toutes réfléchir aux bienfaits pour tous d’un partage des connaissances scientifiques acquises, seul garant d’un avenir pour la santé de l’humanité. Et cela n’est pas une utopie mais une réelle urgence car, ne sous-estimez pas non plus les dangers de la propagation de toutes les nouvelles maladies sur notre planète, de nombreux virus vont encore apparaître, et plus rapidement et plus fréquemment qu’on ne veut bien le croire et le dire… Oui, je suis écœuré quant à cette augmentation envisagée des prix des vaccins, et toujours très inquiet, face à toutes ces erreurs de jugement, quant à la réaction trop faible des citoyens et à l’inertie totale et complice de celles et ceux qui les représentent en démocratie…. Merci de m’avoir lu. Léo

  • Posté par Visiteur, jeudi 5 août 2021, 13:15

    "Ces prix fous ... " Pour info le prix du vaccin contre le papillomavirus, "fortement recommandé" et administré à nos adolescents est d'environ 100 euros.

  • Posté par Visiteur, jeudi 5 août 2021, 13:15

    "Ces prix fous ... " Pour info le prix du vaccin contre le papillomavirus, "fortement recommandé" et administré à nos adolescents est d'environ 100 euros.

  • Posté par Wa Patrick, jeudi 5 août 2021, 8:29

    Les vaccins ne sont pas efficaces contre les variants, comme indiqué par une société qui tente de développer un vaccin oral: "La plupart des vaccins autorisés actuellement, comme Pfizer ou AstraZeneca, sont basés sur la protéine Spike seule, les rendant moins efficaces au fil du temps car la protéine Spike du virus mute." https://www.jforum.fr/revolution-israel-peut-immuniser-sans-vacciner.html

  • Posté par massacry olivier, jeudi 5 août 2021, 21:05

    Votre commentaire est une pure intox !!! Nulle part dans cet article il est dit que les vaccins actuelle n'étaient pas efficace. Vous semblez le savoir pertinemment, aussi non vous auriez cité cette soit disante affirmation. Quant au passage que vous citez, il me semble confus, car la phrase précedente nous dit < Pour provoquer une réponse immunitaire, les scientifiques de la compagnie ont mis au point des particules synthétiques semblables au coronavirus. Ces dernières imitent les structures-clés du pathogène : la protéine « Spike », la protéine d’enveloppe et la protéine membranaire>. C'est donc dire que la protéine d'enveloppe et la protéine membranaire sont à ce point spécifique qu'elles peuvent provoquer une réponse immunitaire, c'est bien cela?...Et bien il semblerait que non, c'est pas le cas. < Petit rappel sur la protéine spike (encore appelée protéine S ou protéine de spicule) qui sert au virus à se fixer sur le récepteur ACE2 présent sur la membrane des cellules humaines qu’il infecte...La protéine spike est composée de deux sous-unités S1 et S2. La sous-unité S1 interagit directement avec le récepteur ACE2, alors que S2 participe à la fusion entre l’enveloppe virale et la membrane de la cellule. La région de la sous-unité S1 qui se fixe au récepteur ACE2 est appelée domaine de liaison au récepteur ou RBD (receptor binding domain). La sous-unité S1 contient aussi un domaine N-terminal (NTD, N-terminal domain). De par sa localisation à la surface du virus, la protéine spike est la principale cible des anticorps neutralisants qu’une personne développe à la suite d’une infection naturelle par le SARS-CoV-2. Qu’ils s’agissent de vaccins à ARN messager ou à adénovirus, l’objectif est que la personne vaccinée développe des anticorps spécifiquement dirigés contre la protéine spike, qui seront protecteurs vis-à-vis du virus si l’individu venait à être infecté.> (https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/tag/proteine-spike/, au passage je remercie un lecteur du soir pour avoir transmis ce lien). Au final il n'est pas sur que ce vaccin orale résiste mieux au mutations...

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs