Accueil

A ne pas manquer

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Sur le site du Musée en Plein Air, il y a bien sûr la collection permanente mais aussi des artistes invités pour des expositions temporaires. C’est le cas, jusqu’au 29 août, de Jeanne Susplugas, dont les interventions discrètes dans le quartier Agora contrastent avec les œuvres monumentales du site. Sa maison malade, posée sur la pelouse, est remplie de boîtes de médicaments vides. Plus loin, une autre pelouse accueille une série de paires de baskets, mocassins et autres souliers garnis de surchaussures comme on en porte dans les hôpitaux. Des photographies surgissant à divers endroits, une maisonnette suspendue à une branche, des livres à consulter sur place dans une boîte posée sur des pieds de tabouret aux allures d’araignée, un QR code grâce auquel vous pourrez voyager dans votre propre cerveau ou encore un fauteuil de plage où l’on s’allonge pour écouter, à l’aide de son smartphone, des extraits de livres sont quelques-unes des propositions de Jeanne Susplugas. Et bien d’autres se cachent un peu partout sur le site.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs