Accueil

Un coût, des obligations et des enseignements

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Tenter de sauver les archives des services publics et de les restaurer n’est ni simple ni bon marché. Cela représente effectivement un coût qui, bien qu’il soit difficile à évaluer maintenant, sera important. Concernant le stock entreposé chez Capgel, qui ne représente qu’une partie de l’iceberg, « on parle de dizaines de milliers d’euros », estime Michel Trigalet, précisant dans la foulée : « Pas de centaines de milliers ». Mais les précisions attendront : « Le restaurateur ne mettra un prix qu’au moment où on l’aura trouvé. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs