Accueil

Un combat pour le tourisme durable

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le pays du Mont-Blanc draine chaque année une multitude de touristes en quête d’air pur ou de sensations fortes. Une fréquentation massive qui, conjuguée au changement climatique, a des effets délétères sur cet environnement fragile. D’autant que le respect dû à la montagne fait souvent défaut. « Nous sommes passés à une consommation de la montagne désormais vendue comme un parc d’attractions », fulmine Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais-les-Bains. La commune ayant la plus grande partie du Mont-Blanc sous sa juridiction (ce qui lui vaut parfois la dénomination « Saint-Gervais Mont-Blanc ») et ses habitants vivant littéralement de la montagne, le maire a entamé une croisade personnelle pour limiter la fréquentation et punir les incivilités, ce qui a conduit à la mise en place d’un arrêté de préservation en vigueur depuis cet automne. C’est aussi le fil rouge de la politique touristique mise en œuvre par la municipalité : favoriser un tourisme durable et bienveillant, conciliant authenticité, ressourcement et éco-responsabilité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs