Accueil Économie

Le thermalisme ou l’âge d’or de Saint-Gervais

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

De nombreux spécialistes du tourisme considèrent que celui-ci est véritablement né au pays du Mont-Blanc et plus particulièrement à Chamonix qui va accéder à la reconnaissance internationale suite à la première ascension du Mont-Blanc en 1786. Dans le même temps, à l’ombre de l’autre versant, le petit village de Saint-Gervais vit paisiblement au rythme des alpages. Sa destinée va toutefois subir une radicale modification de trajectoire quand, en 1806, on découvre une eau de source jaillissant à plus de 30ºC au Fayet, l’un des hameaux de la commune. Un établissement thermal est construit, lequel va connaître une notoriété internationale. Dans les années 1860, les vertus médicinales de cette eau sont attestées par l’Académie de médecine. C’est à cette époque que le village est rebaptisé « Saint-Gervais-les-Bains ». De nombreux hôtels (dont plusieurs palaces destinés à accueillir les grands de ce monde venus en cure) et autres lieux d’hébergement poussent comme des champignons à proximité de l’établissement thermal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Le salon Batibouw vise le zéro carbone

L’an prochain, Batibouw deviendra le salon de la durabilité à tous les étages. Les exposants devront respecter les critères ESG pour être admis. De leur côté, les organisateurs promettent de s’engager sur une voie la plus « green » possible.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs