Accueil Monde Europe

Vaccination: l’Union européenne signe avec Novavax pour un achat anticipé de 200 millions de doses

Dans le cadre du contrat avec Novavax, les États membres pourront acheter jusqu’à 100 millions de doses du vaccin Novavax, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires au cours des années 2021, 2022 et 2023.

Temps de lecture: 2 min

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir conclu un contrat avec la société pharmaceutique américaine Novavax pour l’achat anticipé de 200 millions de doses de son vaccin une fois qu’il aura été approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

« Notre nouvel accord avec Novavax élargit notre portefeuille de vaccins en y ajoutant un autre vaccin à base de protéines, une plateforme qui s’est avérée prometteuse lors des essais cliniques », a expliqué la commissaire à la Santé Stella Kyriakides dans un communiqué.

Dans le cadre du contrat avec Novavax, les États membres pourront acheter jusqu’à 100 millions de doses du vaccin Novavax, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires au cours des années 2021, 2022 et 2023, une fois qu’il aura été examiné et approuvé par l’EMA comme étant sûr et efficace. Les États membres pourront également faire don de vaccins à des pays à revenu faible ou intermédiaire ou les rediriger vers d’autres pays européens.

« Alors que de nouveaux variants se répandent en Europe et dans le monde entier, ce nouveau contrat signé avec une entreprise qui teste déjà avec succès son vaccin contre ces variants, constitue une protection supplémentaire pour notre population », a souligné la présidente de la Commission Ursula von der Leyen. « Il renforce encore notre vaste portefeuille de vaccins, dans l’intérêt des Européens et de nos partenaires dans le monde entier », a-t-elle ajouté.

À lire aussi Vaccination: faut-il se révolter contre l’augmentation des prix par Pfizer et Moderna?

Pour la Commission, qui négocie au nom des Vingt-Sept, il s’agit du septième contrat de ce type. L’UE a déjà conclu des contrats avec AstraZeneca, Sanofi-GSK, Janssen Pharmaceutica (Johnson&Johnson), BioNtech-Pfizer, CureVac et Moderna, et elle est en pourparlers avec la biotech franco-autrichienne Valneva.

L’UE a déjà vacciné 50 % de sa population, selon un comptage effectué par l’AFP, avec les vaccins des sociétés BioNTech-Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson, les seuls jusqu’ici approuvés par l’EMA. Un nouveau contrat a été conclu début mai avec BioNTech-Pfizer pour l’achat de 1,8 milliard de doses supplémentaires.

À lire aussi Coronavirus: sept vaccins nasaux sont à l’étude contre le variant delta

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Le Maigat Damien, jeudi 5 août 2021, 11:38

    Pour préciser le propos de Jean-pierre Smyers, 3h15 très précisément.

  • Posté par Rousseaux , mercredi 4 août 2021, 19:45

    Et pour celui-là, combien de temps faudra-t-il pour lui trouver les pires effets secondaires ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 4 août 2021, 21:08

    À peine le temps pour un antivax de ne pas réfléchir, à savoir instantanément, Je le crains, M. Rousseaux.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une