Un remarquable château-ferme à vendre pour 2,3 millions d’euros (photos)

1
Murielle Thies

Cette propriété du XVIIIe siècle est située à Faimes, au cœur d’un vaste parc et d’un cadre privilégié. Elle se compose essentiellement d’un grand château-ferme bien entretenu, avec une habitation principale remarquablement rénovée il y a peu. Celle-ci a néanmoins conservé de nombreux éléments d’époque et possède beaucoup de caractère. La propriété se compose aussi de plusieurs ailes et annexes aménageables, ce qui permet d’envisager diverses utilisations.

Murielle Thies

1

Situation

Cette grande propriété de 5 hectares est située à Faimes, au cœur du hameau préservé de Saives. Elle est immédiatement bordée par des zones agricoles et d’autres bâtiments historiques. En plus d’être vert, son environnement est aussi particulièrement calme. Les facilités les plus proches se trouvent à Waremme, qui est accessible en moins de 10 minutes de voiture. La propriété est aussi idéalement située à proximité des accès aux autoroutes E40 et E42, ainsi qu’à 30 minutes à peine de Liège ou Huy.

Murielle Thies

2

Etat général

Le château-ferme date principalement du XVIIIe siècle, même si certaines parties remontent au XVIIe siècle. Au cours des 5 à 10 dernières années, les propriétaires ont réalisé d’importantes rénovations au niveau des bâtiments et des extérieurs. L’ensemble des toitures a été revu et les façades ont été rénovées. On trouve des châssis en double vitrage partout, un système électrique récent ou encore plusieurs chaudières, dont deux au mazout et une à pellets. La propriété est notamment sécurisée par des caméras, un vidéophone et un système d’alarme. La partie qui héberge l’habitation principale a été revue en profondeur tout en préservant de très nombreux éléments de caractère (cheminées, sols, boiseries…). Les autres espaces habitables auront besoin d’aménagements ou de rafraîchissements plus ou moins importants, et la propriété offre encore un grand potentiel au niveau des étables et de la grange.

Murielle Thies

3

Disposition

Le château-ferme est entièrement entouré de jardins aménagés et de prairies. Ses principaux bâtiments sont organisés autour d’une grande cour en carré qui dispose de plusieurs accès. L’habitation principale se trouve à gauche du porche principal et renferme tout le nécessaire pour vivre, dont 5 chambres, 2 salles d’eau et de belles réceptions. Ce logement communique via l’étage avec l’habitation à droite du porche, qui dispose aussi d’une entrée indépendante. Dans les ailes latérales, on retrouve d’un côté un appartement à aménager et de l’autre une conciergerie sur deux niveaux. Ces bâtiments rassemblent aussi plusieurs étables, écuries, fenils ou ateliers. La grange au fond de la cour offre des espaces de stockage auxquels s’ajoutent plusieurs annexes réparties à divers endroits du parc. Parmi celles-ci figure notamment une maison aménageable sur trois niveaux.

Murielle Thies

4

Prix

Cette propriété hors du commun est mise en vente à 2.300.000 euros. D’importants travaux ont été réalisés récemment et le bien est soigné. Il reste encore diverses possibilités d’aménagement dans la ferme-château principale comme dans ses annexes.

Adresse : Faimes

Surface habitable : +/- 1.280 m2

Chambres : 11 (possibilité +)

Salles d’eau : 4

WC : 6

Cave : oui

Jardin : oui, parc +/- 5ha

Etat : habitable

Garage : oui

PEB : E

Agence : Comptoir Foncier – www.comptoir-foncier.be

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La trame de l’histoire tissée à la Renaissance est celle de la vie de Jacob.

    Sept ans de réfection exemplaire pour les tapisseries de Jacob

  2. L’aide du fédéral porterait sur les infrastructures détruites par les inondations.

    Inondations: 600 millions, le prix de la solidarité fédérale pour Dermine et le PS

  3. PHOTONEWS_10803447-084

    Grand Baromètre: les Belges plutôt «contre» la fermeture des centrales nucléaires

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 556: le grec

    Ces neuf derniers mois, il s’est passé un truc incroyable. Plus de 4.000 variants du SARS-CoV-2 ont été identifiés à travers le monde. Tout sauf une surprise. C’est un processus naturel, le virus mute pour assurer sa survie. Voix off de l’infectiologue : « Il mute ou il varie, attention c’est pas pareil/blabla/Les variants sont des souches virales sur lesquelles il y a plusieurs mutations/blabla/Comme le virus mute en permanence, une souche peut alors porter une quinzaine de mutations/blabla/L’expression “double mutant”  ne veut donc rien dire du tout, c’est “une invention des journalistes…”  »

    Nous, ce qu’on retient, c’est que, partout où il passe, il fait des bébés, ce gros dégueulasse : en Angleterre, en Afrique du Sud, au Brésil, en Inde, en Colombie, en Bretagne… Une vraie poule rousse, la recordwoman des poules pondeuses, 280 œufs par an. Ses œufs à lui sont hérissés de piques, moches, avides et cruels. Bien pire...

    Lire la suite

  • Vaccination: de la difficulté de finir un marathon

    C’était il y a moins d’un an à peine. Fin 2020, le pays lançait sa campagne de vaccination contre le covid et illico, les premières critiques fusaient. Pas assez de doses, rythme d’injections ridicule, querelles partisanes autour de la localisation des centres de vaccination… : pour d’aucuns, on allait voir ce qu’on allait voir, la Belgique allait rester la risée du monde comme elle l’était depuis mars 2020.

    On allait...

    Lire la suite