Accueil Opinions Éditos

Les Etats-Unis quittent l’Afghanistan sur un bilan désastreux

Alors que les ultra-rigoristes talibans ont entamé la reconquête de l’Afghanistan, les derniers soldats américains et alliés s’en vont tête basse tout juste vingt ans après la conquête du pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Les sages au Moyen-Orient disent depuis toujours que l’Afghanistan est un pays qui ne se conquiert pas. Où les populations, fières et indomptables, finissent toujours par éjecter les intrus. Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux (dont la Belgique) l’ont pourtant envahi en 2001 après les attentats de New York et de Washington. Il leur fallait écraser le sanctuaire du groupe terroriste Al-Qaïda abrité par le régime local, les talibans, un mouvement islamique ultra-rigoriste. Vingt ans plus tard, les Américains quittent l’Afghanistan tête basse. Le dernier soldat sera parti le 31 août, a annoncé le président, Joe Biden. Et ces mêmes talibans risquent fort de reprendre le contrôle du pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Vecchione Emilio, jeudi 5 août 2021, 12:47

    Les Américains, partout où ils vont, ils foutent le bordel. Dépenser mille milliards de dollars pour en arriver là, quel gâchis. S'ils avaient consacré cet argent pour venir en aide à la population, au lieu d'essayer d'éradiquer les Talibans, et de mettre en place des dirigeants corrompus qui n'ont pas le soutien de la population et aucune légitimité, il auraient obtenu un meilleur résultat dans leur lutte contre les extrémistes. Mais je suis sûr que les intérêts sont ailleurs, ils sont économiques, enrichir les sociétés d'armement aux USA et leurs actionnaires. Peut importe que 2500 soldats US et 50000 civils soient morts plus tous les blessés. Résultat des courses, comme après leur intervention en Irak qui a engendré la création de Daesh qui a provoqué une guerre en Syrie et une vague d'émigration dont l'Europe subit encore les conséquences aujourd'hui, une nouvelle vague d'émigration d'Afghanistan va déferler sur l'Europe avec tout son lot de malheurs. Merci encore aux Américains, nous devons toujours subir leurs conneries.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 11 août 2021, 22:33

    Et j'amplifierai même ce que ne dit pas Vecchione Emilio : L'erreur stratégique US d'avoir saboté les Russes lorsqu'ils étaient embourbés en Afghanistan; rebelotte avec l'erreur de s'acharner contre un Bachar el-Assad ... pour ensuite se plaindre des djihadistes et finalement abandonner les alliés Kurdes ! Passons sur la "réussite Irakienne", où le contingent US vis sous la terreur des bombardements tout azimut ! Erreur également de l'occident d'avoir "dégagé" Khadafi ... pour le résultat que nous voyons ... et celui qui a fait déplacer toutes les armes libyenne vers l'Afrique sub saharienne , aujourd'hui déstabilisée par le djihadisme exporté jusqu'à l'équateur ! Sans oublier qu'ils ont transformé la Mer Méditerranée ... en véritable cimetière marin pour migrants ! Mais par dessus tout : pourquoi n'avons-nous pas saisi cette chance inouïe de la "chute du mur " pour sceller un pacte d'alliance avec l'ex URSS ... plutôt que de bassement essayer de s'approprier toutes ses ressources en voulant la réduire au rang de "république bananière" tels les états sud-américains ... Etc.

  • Posté par collin liliane, jeudi 5 août 2021, 15:33

    @Haegelsteen Philippe N'espérez pas des anti-Américains primaires qu'ils se documentent un peu... Il sont trouvé L'explication à tout ce qui ne va pas dans le monde. C'est intellectuellement parfaitement inepte, mais moralement très reposant.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 5 août 2021, 14:51

    un petit cour d'histoire de l'Afghanistan vous permettrait de revoir votre commentaire.

  • Posté par De Roeck Bernard, jeudi 5 août 2021, 8:32

    X ième fois de plus, on voit dans quel camp se situe le journaliste, grand ennemi d'Israël et des USA, et par conséquent "ami" des palestiniens, islamistes et autres fanatiques irrationnels.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs