Grèce: le village de l’ancienne Olympie menacée par les flammes (photos et vidéos)

Les pompiers grecs continuaient jeudi matin de lutter contre deux incendies préoccupants à Olympie et sur l’île d’Eubée, dans l’ouest et l’est du pays touché par une centaine de feux sous l’effet d’une canicule exceptionnelle. D’importantes forces ont été déployées près du village de l’ancienne Olympie pour protéger le site archéologique où se sont déroulés les premiers Jeux olympiques de l’Antiquité, à l’ouest de la péninsule du Péloponnèse.

Après avoir brûlé une vingtaine de maisons, « le front du feu se dirige désormais vers la zone de Lala », une surface forestière montagneuse, au nord-est du site antique, a déclaré jeudi matin le préfet Nektarios Farmakis, interrogé par l’agence de presse grecque ANA.

Le village de l’ancienne Olympie, habituellement bondé de touristes à cette époque de l’année, ainsi que six autres localités proches avaient été évacués la veille. Jeudi matin, plus de 170 soldats du feu, aidés d’une cinquantaine de véhicules et 6 hélicoptères et avions bombardiers à eau bataillaient encore, assistés de renforts de l’armée, selon les pompiers.

Des forces équivalentes ont été déployées sur l’immense île d’Eubée, à quelque 200 km à l’est d’Athènes, théâtre d’un incendie violent et incontrôlé qui a pris mardi sur un terrain montagneux et arboré, asséché par les températures caniculaires des derniers jours.

Des centaines de maisons ont brûlé ainsi que plus de 25.000 hectares de pinède, d’après les premières estimations. Environ 90 personnes ont été évacuées par la mer mercredi depuis la plage de Rovies, au nord-ouest de l’île, par les gardes-côtes grecs. Jeudi matin, deux villages supplémentaires ont été évacués, selon l’ANA.

Selon le maire de Mantoudi, un village d’Eubée, Giannis Tsapourniotis, l’incendie d’une grande virulence évolue sur quatre fronts, dont l’un se déplace de manière incontrôlable à l’ouest du monastère Saint-David, évacué de force mercredi. Mais jeudi matin, le vent s’est renforcé et les moyens aériens peinaient à survoler les foyers d’incendie, car la visibilité est limitée en raison de l’épaisse fumée, selon l’ANA.

Les pompiers ont indiqué jeudi matin avoir dû gérer 92 feux de forêt ces dernières 24 heures en Grèce, sur les 118 dénombrés mercredi soir par le ministre adjoint de la Protection civile, Nikos Hardalias. « Nous faisons un effort titanesque sur plusieurs fronts », a-t-il aussi déclaré lors d’un point presse. Un autre incendie était en cours en Messénie, au sud du Péloponnèse, où six communes ont été évacuées par précaution, selon les pompiers.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous