Accueil Culture Livres

Dans les rues d’Athènes

Revoici le commissaire Kostas Charitos, têtu et bougon, accablé par la chaleur et les embouteillages.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 1 min

Le commissaire Charitos a tout pour être un homme heureux : un boulot qu’il apprécie et où il est apprécié, une équipe soudée, une épouse complice et merveilleuse cuisinière et, surtout, un petit-fils qui vient à peine de naître. Et que l’on a baptisé Lambros comme Zissis, le vieux pote communiste du commissaire que les lecteurs de Petros Markaris connaissent depuis longtemps.

Il y a toutefois une chose qui dérange considérablement le commissaire : les embouteillages d’Athènes. Surtout lorsque l’enquête qu’il mène autour d’étranges assassinats l’oblige à passer sans cesse d’un côté à l’autre de la ville pour rencontrer des témoins mais aussi et surtout pour s’enfiler d’innombrables réunions avec ses supérieurs, son ministre de tutelle et même des ambassadeurs étrangers, dont un Belge évidemment.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs