Accueil

Le futur verger à l’ancienne

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« D’ici, on peut voir tout le village. Il y a du relief, ce n’est pas comme un haut-plateau ardennais. Et c’est quelque chose qui nous a immédiatement plu. C’est beau. » La vie de son village, Etienne de Callataÿ la donne à voir. « Cette nouvelle maison, récemment construite par des enfants du village ». Ou encore « le petit château, cette grosse bâtisse blanche, où un promoteur envisage d’installer des gîtes, des salles de réception et un parking de 150 places. Le projet suscite l’opposition de nombreux habitants » explique-t-il, confiant que lui-même n’y est pas favorable. Mais s’il nous a amenés sur le haut du village, c’est aussi pour parler du projet de sa fille aînée. « Sur ce terrain d’un hectare, l’intention est de planter une cinquantaine, voire une centaine d’arbres fruitiers haute tige, des variétés locales. Un verger à l’ancienne, donc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs