Accueil Économie Mobilité

A quand le péage sans barrière sur les autoroutes françaises?

Des tests sont en cours et la première autoroute payante en flux libre devrait voir le jour l’année prochaine. La généralisation du système sur l’ensemble du réseau se heurte à différents problèmes dont le risque de fraude.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

Plus d’un millier de kilomètres de files. C’est la longueur des embouteillages en France lors du traditionnel chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens le week-end dernier. Les points noirs sur le réseau sont connus. Parmi ceux-ci figurent en bonne place les barrières à péage. Coincé dans la file d’attente, l’automobiliste a tout le loisir de méditer sur cette question : pourquoi en 2021 de tels goulots d’étranglement existent-ils toujours alors que l’on dispose de technologies éprouvées permettant de prélever un paiement sans arrêter ou ralentir le véhicule ? Certes, on a fait un pas dans la bonne direction avec le système des badges (télépéage) qui permet aux abonnés de franchir le péage sans devoir marquer un temps d’arrêt mais ce passage ne peut se faire qu’à vitesse réduite (maximum 30 km/h) et cela n’empêche pas la création de bouchons lors des jours de forte affluence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Mennens Pierre, dimanche 8 août 2021, 12:59

    "Le gouvernement a fait passer une modification législative qui renforce les dispositifs de contrôle et de sanction en cas de non-paiement du péage pour les rendre dissuasifs". Le dit gouvernement ferait mieux de s'interroger sur les conditions de la vente des participations de l'Etat dans les sociétés d'exploitation des autoroutes de même que sur l'exécution des travaux d'entretien, tous confiés à des sociétés liées aux concessionnaires qui se gavent au passage. Il pourrait encore se pencher sur les clauses léonines du protocole d'accord de 2015 qui résultent de négociations opaques menées par un certain Macron Emmanuel, alors Ministre de l'Economie.

  • Posté par VINCENT Patrick, dimanche 8 août 2021, 11:02

    nous devons nous acquitter d'un péage dans certains pays, alors que nos autoroutes sont gratuites et payées avec nos impôts, il y a un problème!

  • Posté par Otte Gérard, vendredi 6 août 2021, 0:33

    Qu'ils remplacent le badge télépéage par une puce RFIO basée sur le pass sanitaire. Au point où nous en sommes... :-)

  • Posté par massacry olivier, vendredi 6 août 2021, 2:01

    Sur les Gsm aussi alors..

  • Posté par d dsti, jeudi 5 août 2021, 17:50

    A réfléchir dans le cadre plus large de la taxe kilométrique. Il est clair qu'avec l'arrivée de véhicules électriques l'Etat devra compenser ses pertes sur les carburants d'une façon ou d'une autre. La taxe kilométrique est une solution.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs