Accueil Monde Amériques

Journalistes mexicains en péril: fuir vers l’Europe

Parce qu’ils enquêtent sur des thèmes qui déplaisent aux cartels de la drogue ou aux autorités complices, de nombreux journalistes mexicains sont menacés, torturés, assassinés. En Europe, plusieurs organisations offrent un précieux soutien à ces reporters forcés à l’exil.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Un jour de mai 2007, Ramón Pequeño, un haut gradé de la police antidrogue du gouvernement mexicain, se présente au siège du prestigieux hebdomadaire politique Proceso, situé au sud de la ville de Mexico.

Assis devant le directeur de l’époque, Rafael Rodríguez Castañeda, Pequeño l’informe que, selon les enquêtes de renseignement menées par la police mexicaine, La Familia Michoacana et Los Zetas, deux cartels de la drogue alliés dans l’Etat de Michoacán, veulent commettre un attentat contre l’un de leurs journalistes. Leur cible : Alejandro Gutiérrez, l’auteur de reportages sur les violences déchaînées dans cet Etat mexicain où avait commencé ce que l’on appelait la « guerre contre le trafic de drogue », déclarée en décembre 2006 par le président Felipe Calderón.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, jeudi 5 août 2021, 16:21

    En Belgique le seul danger des journalistes est une malaise dans une soirée mondaine causeé par des fruits de mer perimés

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs