Accueil Belgique

La cellule djihadiste de Verviers projetait de décapiter en direct un magistrat belge

L’information a été confirmée par un colonel de gendarmerie français.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

C’est une confirmation : la cellule djihadiste démantelée à Verviers le 15 janvier 2015 projetait bien de couper la tête d’un haut responsable belge, puis de diffuser les images sur internet. Un projet macabre dévoilé vendredi au cours d’un colloque (raconté par « Le Point », il était manifestement passionnant) par le colonel Hubert Bonneau, commandant du GIGN (les forces d’intervention de la gendarmerie française).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs