Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Roger Lespagnard: «Ce titre est celui de la maturité pour Thiam»

Le coach liégeois a vécu une journée surréaliste, entre test positif au Covid et deuxième sacre pour sa protégée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ses yeux clairs étaient humides, pas seulement parce qu’il venait de passer quelques heures stressantes dans l’étuve tokyoïte. Au bout d’une de ces journées mouvementées qu’il se plaira à raconter dès son retour au pays, Roger Lespagnard a donc vu sa protégée boucler avec beaucoup de maîtrise le 800 mètres final, sur la piste du stade olympique, pour s’avancer un peu plus profondément dans l’histoire du sport belge.

Déclaré positif – « pas au péket, on le boira une autre fois » alors qu’il arrivait au stade d’échauffement, avant d’être finalement « libéré » dans le courant de l’après-midi après un second test PCR, négatif celui-là, le Liégeois (74 ans) a traversé tant bien que mal de longues heures d’incertitude, contraint de laisser son athlète seule face à la seconde journée de la compétition, toujours décisive en heptathlon.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 5 août 2021, 21:02

    Quel beau duo. La performance ne peut être atteinte qu'avec intelligence et respect mutuel. Ces deux là en sont le parfait exemple. Profitez et prenez soin de vous.

  • Posté par tran henri, jeudi 5 août 2021, 20:55

    bravo à tous nos aurifères et bravo Noor: ça promet

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs