Accueil Culture Arts plastiques

La Biennale de Photographie en Condroz surfe sur les nouvelles vagues, à pied, à cheval et surtout à vélo

Depuis 2003, la Biennale de Photographie en Condroz fait surgir les images dans les granges, églises, entrepôts, jardins et autres lieux inattendus. L’édition 2021 se déploie au fil de l’eau, le long du Hoyoux.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Une dizaine de quidams débarquant à vélo dans une carrière pour y admirer des photographies imprimées sur des pavés en béton. La même petite troupe s’arrêtant au beau milieu d’un tunnel pour découvrir de grands portraits imprimés sur bâche tandis qu’un peloton de cyclotouristes hollandais défile à toute allure. Et toujours les mêmes, entourés de beaucoup d’autres, allongés dans des fauteuils de plage, à deux pas d’une large vasque alimentée par une cascade déboulant parmi les feuillus… Tout cela, c’est la Biennale de Photographie en Condroz.

Un événement unique au cours duquel on découvre à la fois les œuvres d’une ribambelle de photographes de talent et une région qui, à chaque visite, nous réserve de nouvelles surprises. La première d’entre elles, pour l’édition 2021, n’est autre que le titre de celle-ci : Nouvelles vagues.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs