Accueil

Une scène religieuse dans une ambiance du XVe siècle

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Cette partie de la légende de sainte Ursule raconte le retour des 11.000 vierges à Cologne, assiégée par les Huns. Ceux-ci entourent le bateau et commencent le massacre. A droite, Ursule est emmenée vers le chef des Huns. Derrière elle, un homme et une femme semblent être extérieurs à la scène. La femme prie et l’homme tient son chapeau. Certains historiens ont prétendu que les deux personnages représentent Memling et sa femme (sans certitude). A l’arrière-plan, on peut percevoir (comme sur la scène du départ de Cologne), la minutie avec laquelle il a peint les monuments de Cologne, où il est passé. C’est aussi une des caractéristiques des primitifs flamands : placer les épisodes bibliques ou les légendes des saints dans un environnement quotidien de l’époque médiévale. Les cuirasses des Huns font davantage penser aux soldats de la Renaissance qu’à ceux de l’époque de sainte Ursule.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs