Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2020: Manon De Roey recule à la 34e place après le 3e tour en golf

L’Américaine Nelly Korda, N.1 mondiale, est toujours en tête du tournoi avec trois coups d’avance sur sa plus proche poursuivante, l’Indienne Aditi Ashok.

Temps de lecture: 2 min

Manon De Roey occupe la 34e place du tournoi de golf des Jeux Olympiques de Tokyo à l’issue du 3e tour disputé vendredi sur le Country Club de Kasumigaseki, bouclé en 74 coups avec 6 bogeys et 3 birdies inscrits sur sa carte.

La seule joueuse belge engagée aux JO a en effet rendu une troisième carte à 3 coups au-dessus du par. Après deux bogeys concédés sur les trois 3 et 4, Manon De Roey avait réussi deux birdies ensuite sur les deux trous suivants. Dans le par sur le trou N.7, deux nouveaux bogeys soldaient ses deux trous suivant, de même qu’aux trous 14 et 18, compensé en partie par un birdie au trou N.17.

Avec un total de 212 coups, Manon De Roey recule de 23 rangs et retombe à la 34e place. L’Anversoise, 29 ans, était remontée à la 11e place jeudi à l’issue d’un parcours bouclé en 67 coups après une première carte de 71 et une 23e place pour commencer.

Devant, la numéro 1 mondiale, l’Américaine Nelly Korda, fille du joueur de tennis tchèque Petr Korda, vainqueur de l’Open d’Australie en 1998, a réussi une bonne journée encore avec une carte à deux sous le par. Elle est en tête à 198 coups (-15) avec trois coups d’avance sur l’Indienne Aditi Ashok (201, -12) et quatre joueuses à -10 (203), la Néo-Zélandaise Lydia Ko, l’Australienne Hannah Green, la Danoise Emily Kristine Pedersen, et la Japonaise Inami Mone.

Le quatrième et dernier tour démarrera déjà vendredi soir à 23h30 heure belges (6h30 locales).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb