Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2020: les Belgian Tornados en finale du 4x400 m, leur 4e finale olympique d’affilée, Jonathan Borlée blessé (vidéo)

Les Belgian Tornados se sont qualifiés pour la finale du relais 4x400 m masculin des Jeux de Tokyo, vendredi au stade Olympique de Tokyo.

Temps de lecture: 2 min

Partant du couloir 6, Alexander Doom, Jonathan Sacoor, Dylan Borlée et Jonathan Borlée, alignés dans cet ordre, ont pris la 3e place de la seconde série en 2:59.37, derrière la Pologne (2:58.55) et la Jamaïque (2:59.29).

Vainqueurs de la première série, les Etats-Unis, tenants du titre, ont dominé les séries en 2:57.77. Les Belges ont quant à eux signé le 8e temps des engagés.

Les trois premiers de chacune des deux séries et les deux meilleurs temps repêchés se qualifient pour la finale prévue samedi à 21h50 (heure locale, 14h50 heure belge).

Les huit finalistes sont les Etats-Unis, le Botswana, la Pologne, Trinité et Tobago, l’Italie, les Pays-Bas, la Jamaïque et la Belgique.

Pour les séries, Kevin Borlée, qui avait connu une gêne aux ischios le poussant à déclarer forfait pour les demi-finales du 400m en individuel, avait encore été préservé. Dernier relayeur belge, Jonathan Borlée semble s’être blessé en toute fin de course.

Les Belgian Tornados, médaille de bronze des Mondiaux 2019 à Doha, disputeront dimanche leur quatrième finale olympique d’affilée, après une 4e place à Pékin en 2008, une 5e place à Londres en 2012 et une 4e place à Rio en 2016, où les Belges avaient manqué le podium pour 3/100 de seconde.

C’est aussi la 29e fois que les troupes de Jacques Borlée se retrouvent en finale d’une grande compétition. Les Belgian Tornados comptent 13 médailles à leur palmarès.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Usual Suspect, vendredi 6 août 2021, 23:57

    De vraies chochottes, ces Borlée. Mais c'est surement la faute à leurs lunettes.

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb