Accueil Société Régions Wallonie

Intempéries: l’agriculture attend elle aussi impatiemment le soleil

En matière de production agricole, l’année 2021 ne sera pas un grand cru. Le froid et la pluie ont déjà fait des dégâts. Il faudrait un mois d’août enfin chaud pour redorer une saison qui sera néanmoins décevante voire catastrophique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Un printemps pas vraiment radieux, avec un mois de mai froid, des mois de juin et juillet pluvieux à souhait, avec des inondations destructrices dans certaines régions, il n’en faut pas plus pour que les récoltes agricoles soient complètement déboussolées. Même s’il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif, car toutes les productions n’ont pas été récoltées, loin s’en faut, quoi qu’il arrive, l’année 2021 ne sera pas un grand cru pour nombre de cultures. Le mois d’août sera donc capital pour des cultures comme les betteraves, le blé semi-tardif ou tardif, et le maïs, selon que le soleil daigne ou pas enfin pointer son nez. Mais pour d’autres, il est déjà trop tard, comme pour certaines cultures fruitières et maraîchères.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs